Les sourires du fond des yeux

IMG_5842_2

Les sourires brillent au fond des yeux qui fixent la scène. Derrière son théâtre de marionnettes, Sylvie chante les aventures de Lina, peau cannelle âme arc-en-ciel et de Siné, l’homme globuleux au regard plein de clarté.

Son petit théâtre s’est déplié ce vendredi 29 mai sur la scène de la bibliothèque Aux trois Dumas. En sont sorties pleins d’histoires, à commencer par la sienne, touchante. Celle d’une mère ayant adopté une petite haïtienne, voulant nouer des liens avec la culture, le pays et la famille de sa fille. Sylvie Laurent Pourcel, directrice du théâtre au bout des doigts à Agen et membre de la compagnie L’arbre à Chadèques, lance des résidences d’artistes pour créer des pièces à Agen et en Haïti puis à la suite du tremblement de terre, elle part fabriquer ce petit théâtre et jouer des contes haïtiens de Mimi Barthélémy sur toute l’île.

Avant d’atteindre le cœur du spectacle avec l’histoire de Lina et Siné, il faut passer par la mystérieuse clé de la connaissance, pour finir par l’histoire de la petite marchande de pois. Un ensemble sensible et musical qui introduit le jeu de comédien, des marionnettes et la lecture à voix haute.

 

IMG_5816_2 IMG_5735_2
IMG_5835_2 IMG_5803_2

 

Comme je voulais découvrir les animations du samedi de la fondation Joseph Bellande à Cayes-Jacmel où je fais un de mes ateliers, j’ai emmené Sylvie avec moi. Et quelle bonne idée. Ce matin-là, elle a ravi une vingtaine d’enfants et d’adultes. Sous le ciel menaçant de pluie, les sourires ont éclairé la salle de fortune, une bâche pour mur, et une plaque de tôle pour toit, qui prend une grande partie de la cour derrière la maison de la famille Joseph. Ce kindergarden en semaine se transforme en centre aéré le week-end. Tout y est géré par des bénévoles, qui sont pour la plupart de la famille en question.

Les enfants étaient si attentifs et enthousiastes que l’on a sifflé comme des grenouilles, chanté et dansé au son de l’accordéon.

 

« Loého loého, l’histoire me met l’âme en émoi« 

J’ai même dû conter et chanter une des histoires de Mimi Barthélémy, l’oranger magique. Ce qui m’a fait grand plaisir.

 

IMG_5825_2 IMG_5814_2
IMG_5731_4 IMG_5729_2

Les marionnettes de Sylvie proviennent presque toutes de la récup. Corps en bouteilles plastiques, tuyaux en PVC, tissus récupérés… Pour les nouveaux modèles fabriqués en Haïti : noix de coco, bidons de lessives et bouteilles plastiques. Le résultat est magnifique avec des « comédiens » hors pairs qui bougent presque aussi bien que les enfants haïtiens sur la piste de danse.

 

IMG_5778_2 IMG_5856_2
IMG_5769_2 IMG_5859_2

Le lendemain, la compagnie L’arbre à chadèques, dirigée par Sylvie, a joué la première de Contre toute attente, une pièce sur l’importance du recyclage des déchets et des rêves. Les deux comédiens ont réussi à nous emporter dans le monde sensible et naïf d’enfants qui se battent avec tendresse, jouent méchamment, inventent et interprètent à leur façon le monde qui les entoure.

Sylvie fait partie des belles rencontres que j’ai fait ici. Des rencontres qui donnent des idées. En plus de la troupe de la compagnie L’arbre à chadèques, j’ai rencontré Nadia, directrice d’une école de langue et qui aimerait aussi que je forme ses enseignants. Mais pour l’instant, je me contenterais de faire une journée dans sa deuxième école, isolée dans les mornes, pour rencontrer les enfants et les enseignants et les faire jouer avec les mots.

 

IMG_5802_2 IMG_5817_2
IMG_5819_2 IMG_5793_2
IMG_5743_2 IMG_5759_2
IMG_5773_2
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s