Pourquoi faut-il raconter des histoires ?

« Il faut raconter des histoires pour se construire et s’échapper aussi, pour apprendre et désapprendre sans cesse avec confiance, appétit et liberté.

Il faut raconter des histoires pour que les mondes avancent, pour reconnaître l’autre et lui faire une place.

Il faut raconter des histoires pour donner sa différence et trouver ailleurs son reflet ou même son absence, parce que la parole est fondatrice d’humanité, parce que les mots nous soignent et tant de fois encore nous éveillent au monde.

Il faut raconter des histoires pour inscrire le présent dans l’intemporel, et l’individu dans la mémoire collective.

Il faut raconter des histoires pour vivre les silences, les repérer, les entendre parce qu’ils disent tant de choses quand la parole s’absente. »

Lydia Gaborit

extrait de « Pourquoi faut-il raconter des histoires ? Paroles de conteurs » Tome 2, Ed. Autrement

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s